Les travaux pour économiser de l'énergie

 

économies énergies

Que ce soit le gaz, l’électricité, le fioul ou même le bois, chaque énergie a ses avantages et ses inconvénients mais surtout chacune est impactée par le coût de la vie et le coût des matières qui augmentent chaque année.

 

Une seule solution pour faire face à ces coûts : rendre votre maison faible en consommation d’énergie.

Pour cela Distriartisan vous a dressé le top 5 des travaux les plus efficaces pour économiser au mieux votre énergie et surtout pour avoir chaud l’hiver et être au frais l’été.

 

1. L'isolation du toit :


Tout le monde sait que la chaleur a tendance à monter, c’est pour cette raison que votre toit doit absolument être isolé afin que votre habitation conserve la chaleur (ou la fraîcheur). Une bonne isolation présente plusieurs avantages :

 

- résistance aux intempéries (pluie, grêle, vent, neige),

- empêche les nuisibles d’entrer dans votre habitation,

- garde la chaleur,

- évacue la vapeur d’eau produite par les habitants,

- évite d’avoir une habitation humide.

 

isolation du toit

 

La toiture idéale pour une isolation parfaite est ainsi composée de :

- un écran de sous toiture HPV qui permettra d’améliorer l’étanchéité de votre toiture tout en évacuant la vapeur d’eau produite par chaque habitant (environ 5 à 6 kg par jour et par habitant !). Ce qui évitera à votre habitation de souffrir d’humidité (moisissures sur les murs et le plafond ou encore problèmes de santé pour les plus fragiles).

- un pare-pluie et pare-vapeur (idéal pour des combles aménagés), comme leurs noms l’indiquent, ils empêchent la vapeur d’eau de s’accumuler dans l’isolation et évitent que la pluie se concentre dans les isolants de la toiture.

- la laine de verre se place entre l’écran de sous toiture et le pare-vapeur. Elle permettra de garder la chaleur de l’habitation mais aussi d’empêcher la chaleur extérieure d’entrer. L’avantage de la placer entre l’écran de sous toiture et le pare vapeur est qu’elle sera protégée de l’humidité et aura une durée de vie ainsi qu’une efficacité plus importante. Si vos combles ne sont pas aménagés, nous vous conseillons de privilégier l’ouate de cellulose qui couvrira plus efficacement les surfaces (elle s’infiltre dans les moindres interstices). Elles seront également plus résistantes aux nuisibles.

 

En respectant ce type d’isolation de toiture, vous serez garanti de ne pas perdre d’énergie au niveau de votre toit.

 

 

2. L'isolation des fenêtres :


Beaucoup d’habitations sont encore équipées de fenêtres anciennes, ce qui permet à l’air de passer et ce qui amène une grosse perte de chaleur dans l’habitation.

 

Tout pour économiser son énergie

Fenêtre en triple vitrage


Nous vous conseillons donc d’installer des fenêtres en triple vitrage pour l’exposition Nord et en double vitrage pour les autres expositions.

 

Concernant le choix de la matière, il s’agira plus d’un choix esthétique et budgétaire que thermique. En effet le PVC, l’aluminium et le bois sont pratiquement équivalents en termes d’isolation. En revanche, le bois sera moins durable et nécessitera beaucoup plus d’entretien que le PVC ou l’aluminium. Enfin, l’aluminium et le bois seront beaucoup plus onéreux que le PVC.

 

 Au-delà de l’isolation thermique, il ne faut pas oublier l’isolation sonore que vous procureront les fenêtres à double et triple vitrage.

 

 

3. L'isolation des parois :


Il serait vain d’investir dans des fenêtres isolantes si vos murs sont peu voire pas isolés. En effet, il est important de les prendre également en compte dans votre course à l’économie d’énergie. Vous pouvez isoler votre habitation par l’intérieur ou par l’extérieur :

 

L’isolation par l’intérieur (rajout de cloisons et matériaux isolants tels que le chanvre) est moins coûteuse que celle par l’extérieur mais elle est aussi moins performante. Elle vous fera également perdre quelques centimètres d’espace à vivre. Il est préférable de la pratiquer lorsqu’on ne peut pas modifier l’aspect extérieur d’une habitation ou lorsqu’on a un petit budget.

 

Exemple economies d'energies

 

L’isolation à l’extérieur peut revenir cher et modifiera l’aspect de la façade de votre maison (enduit ou bardage appliqué sur les murs extérieurs). En revanche elle sera très efficace et vous aurez de flagrantes économies d’énergie grâce à la disparation notamment des ponts thermiques (écarts de température entre différentes surfaces de l’habitation). Tout comme les fenêtres en double ou triple vitrage, vous gagnerez également en isolation sonore.

 

Exemple d'isolation de mur à l'extérieur

Exemple d'isolation extérieure de mur 


4. Choix du chauffage :


Vous avez plusieurs solutions pour chauffer votre habitation. Vous pouvez en effet choisir l’énergie que vous souhaitez à savoir l’électricité (la plus répandue), le bois, le gaz ou encore le fioul.

faire des economies d'energies avec son chauffage electrique

Avec le chauffage électrique vous pouvez opter pour :

- un chauffage au sol qui peut être par plancher direct (câble chauffant disposé en serpentin dans le sol) ou par plancher à accumulation (réseau de câble chauffant recouvert d’une chape en béton). Il est très efficace mais aussi très coûteux.

- un chauffage électrique qui peut être sous forme de convecteur ou de bain d’huile. Ces chauffages sont aussi appelés des « grilles pain » car ils diffusent de la chaleur dans un rayon de 2 mètres et sont très gourmands en énergie.

- un chauffage à inertie (sèche ou liquide) ou accumulation qui diffuse une chaleur constante et sans variation de température. Le gros avantage de ce type de chauffage est qu’il consomme beaucoup moins d’énergie qu’un convecteur et il est beaucoup plus efficace. En effet leur besoin en énergie est régulé de façon à ne consommer que très peu d’électricité, puisqu’ils emmagasinent la chaleur pour la diffuser au fur et à mesure. Ils utilisent donc de l’énergie presque seulement au moment de leur allumage et diffusent encore de la chaleur même lorsqu’ils sont éteints. Ces radiateurs sont souvent volumineux et leur acquisition peut revenir cher, en revanche ils restent très économiques en consommation d’énergie et permettent de chauffer de grande pièce.

- un chauffage radiant ou rayonnant propulse une chaleur sur les différents objets d’une pièce afin de chauffer peu à peu la pièce. La chaleur de ce type de chauffage n’est pas constante (même sensation que la chaleur du soleil). Il peut y avoir de fortes variations de température notamment dans les grandes pièces. Ce type de radiateur a tendance à consommer presque autant qu’un convecteur électrique.

 

Il est donc conseillé, pour faire des économies d’énergie avec l’électricité, d’utiliser le chauffage à inertie.

 

Faire des économies d'energies avec le chauffage electrique

 

Avec le chauffage au gaz, vous pourrez remplacer votre ancienne chaudière au fioul et raccorder votre nouvelle chaudière directement au réseau de gaz collectif. Le gaz reste pour le moment bon marché par rapport aux autres énergies. Si vous souhaitez chauffer des grandes surfaces, il est déconseillé d’utiliser le chauffage au gaz qui demandera une grosse consommation d’énergie pour être un minimum efficace.

En terme de chauffage au gaz, vous pouvez aussi miser sur les cheminées ou les poêles au gaz (à raccorder à l’alimentation au gaz d’une maison ou avec des bouteilles de gaz prévues à cet effet). Ils chaufferont moins que les cheminées ou poêles au bois mais seront beaucoup plus faciles en entretien (beaucoup moins salissant, pas de feu à allumer et pas de bois à stocker). En revanche évitez de les utiliser pour de grandes pièces, cela risque de vous coûter cher en gaz. En effet ce type de chauffage est relativement gourmand en énergie si l’on souhaite chauffer de grandes surfaces.

 

Le bois est encore aujourd’hui l’énergie la moins chère du marché. Vous pouvez désormais choisir entre l’éternelle cheminée ou encore le poêle à granulés de bois. Au-delà du coût de la cheminée ou du poêle qui peut être onéreux, le chauffage au bois reste la chaleur la plus agréable de tous les chauffages. Rien de plus réconfortant et réchauffant que de se glisser près du feu un soir d’hiver. Si vous choisissez la traditionnelle cheminée sachez qu’il vous faudra un emplacement, si possible couvert, pour stocker le bois pour l’hiver (que vous devrez vous faire livrer puis ranger). En revanche les granulés de bois ne vous poseront pas ce problème et vous reviendront peu chers par rapport aux autres énergies. Ce type de chauffage au bois vous permettra de chauffer de grandes pièces.

Pour finir avec les chauffages au bois, il existe maintenant des chaudières aux granulés de bois qui se comportent comme toutes les autres chaudières sauf qu’elles fonctionnent avec des granulés de bois. Son coût d’achat est un gros investissement (entre 15 000 et 25 000 €) en revanche c’est aujourd’hui le type de chauffage le plus économique du marché (vous devez également prévoir une pièce ou un espace couvert spécialement dédié à votre chaudière aux granulés de bois qui peut être très volumineuse).

 

Chauffage au bois avec granulés de bois

 

Pour conclure si vous construisez votre maison nous vous conseillons d’opter pour une cheminée ou un poêle à bois pour la pièce principale, puis des chauffages à inertie pour les autres pièces. En revanche si vous disposez d’un budget élevé, nous vous conseillons fortement d’investir dans une chaudière aux granulés de bois qui vous apportera économies et performances.

 

 

5. Choix de son chauffe-eau :


La dernière source sur laquelle nous pouvons faire des économies d’énergies est le chauffe-eau. Plusieurs types de chauffe-eau sont disponibles sur le marché. Parmi eux :


- Le chauffe-eau électrique: le traditionnel chauffage électrique est très facile à installer et est très peu coûteux à l’achat. Si vos chauffages sont électriques cela vous permettra d’avoir une seule facture pour l’ensemble de votre consommation énergétique. En revanche ce type de chauffage reste gourmand en électricité. Si vous choisissez un cumulus, il vous faudra faire attention à ne pas vider toute l’eau sous peine de ne plus avoir d’eau chaude pendant quelques temps.

- Le chauffe-eau au gaz doit être impérativement installé dans une cuisine disposant d’une fenêtre. Tout comme le chauffe-eau électrique, son coût d’acquisition reste relativement faible. Le désavantage de ce type de chauffe-eau est qu’il est préférable de l’utiliser pour des habitations avec un besoin en eau chaude faible, sous peine d’avoir des factures exorbitantes. En effet les chauffe-eaux au gaz sont très gourmands en énergie (besoin de beaucoup d’énergie pour chauffer l’eau).

- Le chauffe-eau thermodynamique est composé d’un ballon d’eau relié à une pompe à chaleur (elle aspire l’air pour le compresser et réchauffer l’eau du ballon). Suivant la température de l’air aspiré, la pompe à chaleur est plus ou moins économique. En effet les économies d’un chauffe-eau thermodynamique se calculent essentiellement sur plusieurs années et varient en fonction de la capacité et des conditions d’utilisation. Le chauffe-eau thermodynamique a un coût d’achat élevé et peut avoir une rentabilité longue étant donné que les économies se font sur plusieurs années.

- Le chauffe-eau solaire: Attention ce type de chauffe eau vient obligatoirement en complément d’une autre forme de chauffage car il ne peut pas couvrir l’ensemble des besoins d’une famille (environ 70 % des besoins en eau chaude pour quatre personnes). Son coût d’acquisition reste élevé surtout si vous devez utiliser un autre type de chauffe-eau pour couvrir l’ensemble de vos besoins. En revanche il reste à ce jour le chauffe-eau le plus économique du marché puisqu’il marche essentiellement à l’énergie solaire, qui est à ce jour gratuite.

 

économies énergies eau

 

 

Alors, par où allez-vous commencer ?