En plomberie, on utilise différents types de raccords. Chaque type est adapté à une tuyauterie : raccord en cuivre, raccord en PVC, raccord en PER, raccord à sertir, raccord rapide, raccord en laiton. Ces types de raccords populaires ont tous leurs spécificités. Aujourd’hui on s’intéresse plus particulièrement au raccord en laiton.

 

 

Le raccord laiton : caractéristiques et conseils

 

Le raccord en laiton, c'est quoi ?

 

Avant de parler du raccord en laiton, parlons rapidement du laiton. Le laiton, qu'est-ce que c’est ? Le laiton est un métal non ferreux. C’est un alliage de deux métaux : le zinc et le cuivre. Dans certains cas, pour réunir des propriétés spécifiques, le laiton peut également contenir du plomb, du nickel, de l’étain, du magnésium ou bien du chrome. Le laiton est principalement utilisé pour fabriquer de la serrurerie, des instruments de musique, des pièces d’horlogerie, des plaques, éléments décoratifs… et de la plomberie !

Le raccord en laiton présente une similarité avec le raccord en cuivre, c’est un raccord à souder. Il est notamment utilisé pour raccorder des éléments de différentes natures entre eux. En effet, le raccord en laiton peut être fileté à une extrémité, rendant possible le raccord à un matériau différent ou à une robinetterie.

 

Le raccord laiton est prévu pour un usage avec des collets battus. Un collet battu désigne l'extrémité d'un tube, aplatie vers l'extérieur. Le collet battu a deux fonctions :

- Il retient l’écrou.

- Il sert de plan joint pour réaliser la liaison vissée.

 

raccord laiton plomberie

 

à savoir

 

 

Dans le cas d’un usage avec des collets battus, le raccord laiton ne doit pas être encastré ni utilisé pour le gaz.

 

 

Les différents types de raccords laiton

 

Voici un tableau regroupant les raccords en laiton à visser les plus populaires :

raccord laiton famille

L’assemblage du raccord laiton avec brasure

 

Il convient de noter que la brasure et la soudure sont deux procédés différents. En effet, la soudure est l’assemblage des pièces sans apport de métal ou alors avec le même que celui des pièces à souder. La soudure implique donc une fusion des pièces à souder. Le brasage quant à lui, est l’assemblage des pièces avec un métal d’apport dont le point de fusion est inférieur à celui des pièces à assembler. Le brasage n’implique donc pas la fusion des pièces à assembler.

Ici nous parlons de brasure pour l’assemblage du laiton. Il en existe deux types : le brasage tendre et le brasage fort.

 

1. Le brasage tendre

Il est populairement appelé soudure à l’étain. Pour faire fondre l’étain, la chaleur est inférieure à 450°. Sa mise en œuvre ne pose pas de problème ni de difficulté. Le brasage tendre permet de souder du cuivre avec du cuivre et du laiton avec du cuivre.

 

2. Le brasage fort

La technique du brasage fort est sensiblement la même que celle du brasage tendre. En effet seule la température pour faire fondre le métal change. Ici on requiert une température supérieure à 450°, le métal étant généralement un alliage à base d’argent. La chaleur plus importante et la composition du métal requiert plus de matériel. Il faut un chalumeau et un poste à souder oxygène/propane ou oxygène/acétylène. Il existe également des chalumeaux compacts.

Le brasage fort inclut un risque de fonte du raccord en laiton. La température de fusion du métal d’apport étant proche de celle du laiton en cas d’alliage cuivre/phosphore.

 

brasure laiton

 

L’assemblage du raccord laiton à visser

 

Pour l’assemblage à visser, on utilise le collet battu. Cette technique est réservée pour l’assemblage des éléments de robinetterie mais également pour l’assemblage de deux tubes entre eux. Cette technique repose sur le travail du tuyau afin d’en élargir une extrémité, puis la replier pour avoir une collerette. Collerette qu’on utilise comme butée pour l’écrou qui viendra se poser dessus

 

 

Le raccord laiton, les avantages et les inconvénients

 

Avantages :

Le raccord en laiton permet d’assembler 2 tubes à collet battu. Il permet également l’assemblage d’éléments entre eux tel que le cuivre et l’acier. Il est également très utile pour le raccordement de la robinetterie.

 

Inconvénients :

Nécessite l’achat de tube avec collet battu ou d’avoir le matériel nécessaire pour réaliser un collet battu. Lors d’un assemblage à collet battu, le raccord en laiton ne peut ni être utilisé pour le gaz, ni être encastré.

le raccord en laiton famille