Les filets d’échafaudage : ce qu’il faut savoir

 

Sur un chantier, il n’est pas rare que les ouvriers soient amenés à effectuer leur  travail en hauteur. De telles conditions de travail comportent des risques de chute ou peuvent entrainer d’autres accidents aux conséquences parfois très graves. L’installation de filets ou de bâches de sécurité est donc indispensable.

 

La réglementation en matière d’échafaudage

 

Les échafaudages sont des équipements fréquemment utilisés dans le secteur du bâtiment. Mais les travaux nécessitant l’utilisation d’un échafaudage ne sont pas anodins et entrainent des conditions de travail risquées. La réglementation applicable au travail en hauteur et au matériel utilisé est donc très stricte afin d’assurer la protection de toutes les personnes travaillant sur le chantier.

Les articles R4323-58 à R4323-106 du code du travail fixent les dispositions particulières applicables à l’exécution de travaux temporaires en hauteur et à certains équipements de travail utilisés à cette fin ainsi que les dispositions particulières pour l’utilisation des équipements de protection individuelle. Ces textes de loi sont également complétés par des recommandations de la CNAM tel que le R 431 sur l’utilisation des systèmes d’arrêts de chute.

Autrement dit, l’utilisation de filets d’échafaudage est non seulement obligatoire mais ces derniers doivent correspondre à des critères bien précis afin de répondre aux normes de sécurités en vigueur.

 

Utilité des filets d’échafaudage


Il existe de nombreux équipements permettant d’assurer une protection soit individuelle soit collective et le filet de sécurité fait partie des dispositifs de protection collective.

Le filet d’échafaudage possède deux fonctions principales : il doit en premier lieu protéger les personnes qui travaillent sur le chantier mais également diminuer les nuisances que les travaux peuvent entraîner tels que les poussières, les gravats...  et assurer la protection des personnes extérieures au chantier.

Ainsi, en fonction de l’usage prévu, il existe différents types de filets d’échafaudage, chacun possédant des caractéristiques bien distinctes.

 

 

Les différents filets d'échafaudage

 

1. Le filet anti-chutes


Il n’empêche pas les chutes mais en les arrêtant, il contribue ainsi à en diminuer les conséquences. C’est la seule catégorie qui doit être conforme à des normes (françaises et/ou européennes).

Conformément aux normes EN 13374 et EN 1263, ce dispositif doit permettre d’arrêter la chute libre d’un corps sur moins d’un mètre. Ces filets antichute sont constitués de matériaux à base de fibres de polypropène ou de polyamides. Ils doivent obligatoirement être constitué de mailles (carré ou à losanges) parfaitement homogène sur toute la surface et ne doivent pas avoir une dimension inférieure à 100 x 100 mm. Ils doivent également être fixés sur toute la hauteur de la structure. S’ils se situent en périphérie latérale ou horizontale, ils doivent être fixés aux montants de l’échafaudage ou au garde-corps.

 

Filet échafaudage anti-chutes

2. Le filet pare-gravats


Le filet pare-gravats est souvent tricoté ou tissé. Il est caractérisé par la maille de son filet, sa dimension, son grammage et sa forme (triangulaire ou rectangulaire).

 

filet échafaudage pare-gravats

 

3. Le filet anti-chutes d’objets


Le filet anti-chutes d’objets est, comme son nom l’indique, utilisé pour éviter la chute d’objets, de débris, de petits outils et ainsi protéger les personnes se trouvant en dessous de l’échafaudage. Il possède une perméabilité au vent comprise entre 50% et 80% et est constitué de micro-mailles. Plus le niveau de grammage est élevé, plus le filet offrira un niveau de résistance important.

 

filet échafaudage anti-chutes objet

 

4. Le filet de balisage


Le filet de balisage a pour but de signaler une zone dangereuse. Il est souvent de couleur vive afin d’être facilement repérable. Il se pose facilement avec un fer à béton ou sur un poteau. Il est en général très léger et possède de grosses mailles.

 

filet d'échafaudage de balisage

 

 

Présentation des filets d’échafaudage

 

Les principales caractéristiques techniques d’un filet


Le filet de sécurité étant un élément essentiel et obligatoire à tout chantier, il est primordial de connaitre les caractéristiques techniques qu’un filet doit posséder afin de se procurer le meilleur produit possible.

 

- La matière : elle conditionne la résistance aux U.V. et donc la résistance du filet dans le temps.

- Le grammage.

- Le diamètre et la composition du fil.

- La forme de la maille : rectangulaire, triangulaire, losange ou carrée.

- Les dimensions de la maille : certaines dimensions minimales sont obligatoires notamment pour le filet anti-chutes.

- La résistance du filet : elle doit tenir compte de la charge maximale théorique, de la charge maximale à la rupture ainsi que de la charge maximale à l’utilisation.

 

A noter sur les filets d'échafaudageA noter

Les métiers du bâtiment ne sont pas les seuls à utiliser des filets de protection. En effet, les secteurs de l’industrie et de l’évènementiel sont eux aussi amenés à en utiliser quotidiennement. Les contraintes n’étant pas les mêmes, les fournisseurs de filets tendent alors à uniformiser leur offre afin de satisfaire toutes les demandes. Il est donc désormais possible de trouver sur des chantiers des bâches ignifugées.  

 

 

Les différentes mailles de filets


La maille est une série de cordes disposées selon un motif géométrique de base formant un filet. Les possibilités de forme sont les suivantes :

 

La maille rectangulaire : elle fait partie de la famille des filets micro mailles et est très rigide. Elle constitue, le plus souvent, le filet pare-gravats.

La maille triangulaire : elle fait également partie des filets micro mailles. Etant moins rigide, ce type de filet est plus simple à poser que le filet en maille rectangulaire. En revanche il est plus occultant et permet de retenir plus de petites particules, ce qui convient parfaitement aux critères d’un filet pare-gravats.

La maille carrée : La facilité de pose est ce qui caractérise le filet à maille carrée. Mais obtenir une maille carrée nécessite une transformation du filet lors de sa fabrication, ce qui rend le prix un peu plus élevé. Ce filet est souvent utilisé en tant que filet anti-chutes.

La maille losange : Le filet à maille losange est meilleur marché que la maille carrée car créer une maille losange ne nécessite pas de transformation lors de la fabrication. Ce filet est également utilisé en tant que filet anti-chutes.

 

 

Filet à mailles étirées dans le sens de la hauteur ou de la largeur ?


Un réseau de mailles assemblées industriellement à partir de cordonnet est appelé une nappe. On peut rencontrer deux types de nappe :

 

Une nappe étirée dans le sens de la hauteur : cela signifie que, lors de la pose, vous devrez initialement disposer le filet au milieu de la surface à couvrir dans le sens de la hauteur puis le dérouler en deux fois sur 50 mètres.

Une nappe étirée dans le sens de la longueur : cela signifie que vous disposez votre filet, là aussi, en milieu de surface et que vous le déroulez dans le sens de la longueur en deux fois sur 5m. Il convient donc de choisir ce type de nappe car la pose est beaucoup plus simple et demande beaucoup moins de temps.

 

 

Les conseils d’utilisation

 

Les filets d’échafaudage sont soumis à des contrôles stricts et leur mise en place doit être parfaitement respectée afin d’éviter tous risques pour le personnel et les personnes extérieures au chantier. Les étapes et les conditions de mise en oeuvre sont les suivantes :

 

Etape 1 filet d'échafaudageLa réception

La réception des filets sur un chantier doit obligatoirement se faire avant l’autorisation des travaux. En effet, cela va permettre de vérifier la conformité de l’installation par rapport au dossier technique. Un procès-verbal est alors établi entre l’installateur du filet et l’utilisateur. Ce dernier doit ensuite veiller à ce que les filets conservent le même état de conformité sans modification depuis la réception. En cas de modification de l’installation, un nouveau procès-verbal doit être établi.

 

Etape 2 filet d'échafaudageL’installation

Les filets doivent être installés de manière à éviter les chutes libres de plus de 3 mètres. Ils sont donc placés le plus près possible du plan de travail. De plus, ils doivent être posés en adéquation avec les contraintes et les besoins de la zone et du filet lui-même. En effet, il sera nécessaire de tenir compte de divers éléments tels que la nature des travaux, la nature des matériaux utilisés sur le chantier, les potentiels obstacles et les moyens d’accès avant l’installation des filets. De plus, il faudra également veiller au nettoyage et au contrôle du filet ainsi qu’aux types de charge utilisée.

 

Mise en place d'un filet d'échafaudageLa mise en place

La mise en place des filets d’échafaudage doit être réalisée par un agent formé à cet effet. C’est généralement la personne responsable de la réception et de la maintenance de l’échafaudage sur le chantier qui doit s’assurer de la fixation des filets et bâches sur la structure, leur couture et de la rigidité des supports pour éviter les claquements.

Les filets doivent être tendus et respecter une hauteur libre suffisante en dessous. Ils doivent être déplacés au fur et à mesure de l’avancement des travaux par le biais de différentes méthodes (par basculement, glissement sur câble ou roulement.

 

Etape 4 contrôle filet d'échafaudageUn contrôle régulier

La vérification régulière des filets de sécurité incombe au chef d’entreprise dont le personnel travaille avec la protection des filets. Ce contrôle doit être effectué au minimum une fois par semaine et a pour but de vérifier l’état des filets, leur tension, la bonne conservation des systèmes de fixation et des points d’accrochage.