Tout savoir sur l'écran de sous-toiture

 

Elément essentiel pour assurer la protection et l'étanchéité de la toiture, un écran de sous-toiture revêt différentes propriétés selon les caractéristiques et l'emplacement du bâtiment sur lequel il est posé. Découvrez dans cet article pourquoi il est important d'installer un écran sous-toiture dans un bâtiment, comment bien choisir parmi les différentes sortes d'écrans et apprenez à poser un écran sous-toiture dans les règles de l'art.

 

écran de sous toiture

 

Qu'est-ce que c'est ?


Un écran de sous-toiture est une membane synthétique souple composée de plusieurs couches. Elle va agir en complément des différents éléments du la couverture (isolant, matériau de toiture, etc.) pour créer une couche de protection entre le matériau de couverture (tuiles, ardoises, tôle ondulées, etc.) et la charpente.

Le film sous-toiture est fixé sur un support continu (voliges, panneaux de vois, etc.) ou discontinu (chevrons, fermettes, etc.). Il peut-être posé en contact direct avec le matériau d'isolation. 

 

 

à noter

A noter

Ne pas confondre écran de sous-toiture avec écran pare-pluie ou pare-vapeur

Un pare-pluie est une membrane étanche à l'eau et hautement perméable à la vapeur d'eau qui se pose sur la façade du bâtiment et un pare-vapeur, peu perméable à la vapeur d'eau, est utilisé pour limiter la migration de la vapeur d'eau dans les locaux sous-jacents.

 

 

Un écran sous-toiture : pour quoi faire ?

 

L'écran de sous-toiture revêt différentes fonctions bien précises dans la protection du bâtiment. A cause de certains facteurs extérieurs (le vent, la pluie, le soleil, etc.) et intérieurs (humidité, température, etc.), l'isolant et les murs d'un bâtiment peuvent être mis à mal sur le long terme et perdre certaines de leurs propriétés.

Un écran de sous-toiture est là pour participer à la conservation de ces propriétés afin d'agir contre ces facteurs extérieurs et intérieurs. Retrouvez notre gamme ici.

 

Découvrez ci-dessous les principales fonctions d'un écran de sous-toiture :

 

1

Protéger les pièces situées en-dessous (comme les combles ou le grenier) des infiltrations d'eau de pluie, de neige, de poussières, de pollens ou encore des petits animaux (oiseaux, insectes, etc.).

 

2

Optimiser l'efficacité thermique de l'isolant du bâtiment sur la durée en le protégeant des facteurs intérieurs et extérieurs comme l'humidité.

 

3

Guider les possibles infiltrations d'eau vers l'égout et ainsi la gouttière, en cas d'un défaut de la couverture ou d'une condensation en sous-face de la couverture par exemple.

 

4Contribuer à réduire le soulèvement des éléments de couverture en cas de vent trop fort.

 

 

 

Bien choisir son film sous-toiture

 

Un écran de sous-toiture se choisit selon différents critères standards et autres performances disctinctives particulières. Tout d'abord, les écrans sont répertoriés selon un classement dit "EST" du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et comprennent les critères suivants : niveau d'étanchéité à l'eau, niveau de résistance mécanique, perméabilité à la vapeur d'eau HPV et étanchéité au vent.

 

 

Le classement "EST" :


E pour étanchéité, S comme Valeur Sd et T comme résistance à la traction : le classement des performances des écrans de sous-toiture permet de faire son choix en fonction des besoins et du niveau de performance recherché.

 

Tout d'abord, pour l'étanchéité, l'écran de sous-toiture doit être noté "W1", preuve qu'il est respectueux de la norme EN 13859-1 et bien étanche aux infiltrations d'eau.

Ensuite, pour permettre la bonne évacuation de l'humidité dans l'isolant, l'écran doit être hautement perméable à la vapeur d'eau (dit "HPV"). Vérifiez pour cela que la valeur Sd est inférieur à 0,10 m. Attention les écran Sd2 ou Sd3 ne sont pas hautement perméable à la vapeur d'eau.

Enfin, la résistance à la traction d'un écran de sous-toiture est définie par un classement représentant la résistance à la rupture et à la déchirure au clou. Cela permet de choisir votre écran en fonction de l'entraxe entre les chevrons. R1 pour une entraxe jusqu'à 45 cm, R2 jusqu'à 60 cm et R3 jusqu'à 90 cm. Notez qu'il est préférable de choisir un écran R2 ou R3 par sécurité.

 

Performances standard :

étanche à l'eau

Etanchéité à l'eau W1

résistance mécanique

Résistance mécanique R

perméable à la vapeur d'eau

Perméabilité à la vapeur d'eau HPV

étanche au vent 

Etanchéité au vent

 

En plus des critères standards de choix d'un écran de sous-toiture définis par le classement "EST", il existe différentes performances à vérifier pour certains cas particuliers. En terme d'exemple, il existe des écrans réfléchissants jusqu'à 70%, pour le confort en été dans les régions chaudes, des écrans pour toitures métalliques ou panneaux photovoltaïques, des écrans pour climat de haute montagne, etc.

Retrouvez ci-dessous des exemples de ces critères distinctifs.

 

Performances distinctives :

réfléchissant  

Réfléchissant jusqu'à 70%

complément d'étanchéité

Complément d'étanchéité à l'air

stockage humidité 

Stockage d'humidité

isolant thermique 

Isolation thermique

protection acoustique

Protection acoustique

climat de montagne

Climat de montagne > 900 m

toiture métallique

Pour toitures métalliques

résistance jusqu'à 120°C

Résistance jusqu'à 120°C

 

Outre les performances ci-dessus pour classer les écrans de sous-toiture, découvrez pour vous aider à faire votre choix quelques exemples d'écrans de la marque Doerken, le spécialiste de la protection du bâtiment, et sélectionnez un produit selon les critères climatiques, géographiques de votre chantier et la ventilation de la toiture. 

 

 

climat de montagne

Climat de montagne (> 900 m)

 

Si le bâtiment ou l'habitation sur lequel est mis en oeuvre l'écran de sous-toiture est situé au-delà de 900 mètres, on se situe en climat de montagne. Il est alors important de poser un écran adapté aux conditions climatiques (froid, gel, neige, etc.) qui disposera d'une étenchéité complémentaire simple. 

Cette étanchéité complémentaire doit être certifiée "Alpes Contrôles" et est présente sur les écrans DELTA®-FOXX PLUS et DELTA®-EXXTREM de la marque Doerken.

 

à noter

A noter

En climat de montagne, il est également indispensable de pose un pare-vapeur (CPT 3560) à cause des conditions climatiques particulières.

 

 

climat de plaine

Climat de plaine (< 900 m)

 

En climat de plaine, c'est-à-dire lorsque le bâtiment concerné est situé à moins de 900 mètres de dénivelé, les exigeances sont moindres par rapport au climat de montagne. L'écran de sous-toiture que vous allez choisir dépend de la pente de votre toiture (faible ou normale) et de la présence de ventilation ou non sous l'écran.

 

A. Pente normale ou rampants jusqu'à 12 m


>> Sans ventilation sous l'écran

Si la pente de la toiture est normale ou dispose de rampants jusqu'à 12 mètres et que vous ne disposez pas de ventilation sous l'écran (combles aménagés), nous vous conseillons des écrans de sous-toitures de type DELTA®-VITAXX HPV R3 ou DELTA®-VENT S HPV R2 qui sont homologués CSTB.

Attention : si il n'y a pas de ventilation sous l'écran, il est indispensable d'installer un pare-vapeur pour la bonne ventilation de votre toiture.

 

>> Avec ventilation sous l'écran

Si la pente de la toiture est normale ou dispose de rampants jusqu'à 12 mètres et que vous avez des combles perdus ventilés ou un isolant sous plancher (et donc que vous disposez d'une ventilation sous l'écran), vous pouvez installer un écran de sous-toiture DELTA®-FOL PVE R3 qui se pose facilement sur voligeage et fermettes.

 

B. Faible pente ou rampants jusqu'à 20 m


Si la pente de la toiture est faible ou dispose de rampants jusqu'à 20 mètres, votre écran de sous-toiture nécessaire une étanchéité complémentaire simple. Nous vous conseillons la pose d'un écran DELTA®-FOXX et d'un pare-vapeur qui est indispensable dans ce cas là.

 

 

Le petit plus Distriartisan : 

Lors du choix de votre écran sous-toiture, nous vous conseillons les versions avec bandes autocollantes intégrées, qui sont très rapide et simples à mettre en place.

écran sous toiture Delta Doerken

 

Mise en oeuvre d'un écran de sous-toiture

 

Pose de l'écran sur les pans de toiture

 

Installation entre chevrons ou sur support continu :


1

Pour ce type de pose, l'écran est mis en oeuvre sur le support continu. Déroulez votre rouleau de sous-toiture en pose tendue, de façon bien parallèle à l'égout, en lés succéssifs. On commence par la partie basse du toit à l'égout pour remonter vers le faîtage.

 

2

Le recouvrement entre les différentes bandes horizontales de l'écran doit respecter une valeur de 10 cm pour les pentes supérieures à 30%. Si votre pente de toiture est inférieure à 30%, optez pour un recouvrement de 20 cm pour une meilleure étanchéité.

 

3

Tout au long de la pose des rouleaux, réalisez au fur et à mesure une fixation provisoire par agrafage dans la future zone de recouvrement. Celui-ci doit se faire hors de la partie courante de l'écran pour optimiser l'étanchéité de l'écran.

 

4Une fois tous les lés posés, l'écran sous-toiture est maintenu de façon définitive via un contre-lattage cloué au doit des chevrons ou fermettes. La contre-latte doit être de section minimale 36 x 20 mm afin de créer une lame d’air de 20 mm minimum entre l’écran et la couverture.

 

pose écran sous toiture

 

Traitement des points singuliers

 

Selon la configuration de votre bâtiment, certains éléments peuvent nécessiter un traitement particulier supplémentaire afin de préserver l'étanchéité et les propriétés de l'écran. Cela concerne les abergements de cheminées, les sorties de toit, les fenêtres de toit, l'égout, les noues ou encore le faîtage.

 

1

Le faîtage

 

Le faîtage, partie supérieure de la toiture, nécessite un traitement particulier lorsqu'on fait le choix d'un écran de sous-toiture. Si votre toiture est ventilée, en sous-face de l'écran ou de la volige, le faîtage doit être fermé à l'aide d'une bande d'écran disposée au sommet. La bande est mise en place par-dessus celles qui recouvrent les pans de la toiture avec un débord de 20 cm environ des deux côtés. 

Dans le cas où votre écran est posé directement au contact de votre isolant, le faîtage disposera automatiquement d'un recouvrement lors de la pose de l'écran sur les pans de la toiture. Cette sorte de mise en oeuvre apporte une étanchéité et une performance thermique optimisée de l'isolant.

 

2

Les pénétrations

 

Certains éléments isolés (comme les abergements de cheminée ou les sorties de conduit de ventilation) nécessitent de créer une découpe dans votre écran de sous-toiture : il faut alors réaliser une déviation pour les possibles pénétrations de l'eau aux interstices créés par ces éléments.

On appelle cette déviation un "déflecteur" : il s'agit d'enrouler un morceau de lé d'écran autour d'un liteau placé en biais afin de dévier l'eau sur la travée adjacente. La bande d'écran enroulée autour du liteau doit être placée en partie haute sous le lé d'écran supérieur. A l'intérieur du bâtiment, utilisez du liquide ou des bandes d'étanchéité pour parfaire l'installation.

 

A savoir : pour la création d'un déflecteur, la bande d'écran doit être de largeur égale à l'entraxe des chevrons + 20 cm. 

 

3

Les fenêtres de toit

 

Pour la pose d'une fenêtre de toit, commencez par définir l'endroit où sera placé l'élément en traçant des repères. Découpez ensuite les contre-lattes à l'aide d'un cutter et enlevez-les afin de réaliser un cadre-support à l'aide de lattes de montage.

Découpez l'écran en réalisant un rectangle avec un bord de quelques centimètres et des entailles sur les 4 coins. Relevez les rebords précédemment découpés et fixez-les sur le cadre. 

Placez enfin le cadre dormant de la fenêtre de toit et créez une goulotte de dévoiement afin d'assurer l'évacuation de l'eau dans la rangée voisine de chevrons.

 

4

L'égout

 

Au niveau de l'égout, il s'agit de raccorder l'écran de sous-toiture sur le larmier, afin d'évacuer la possible eau récupérée dans la gouttière et créer un raccordement à l'égout.

L'écran doit être fixé sur le chevron et recouvrir la bande rigide d'au moins 10 cm. Coupez-le au ras de l'égout : il ne doit en aucun cas dépasser dans la gouttière et être exposé au U.V.

 

 

Crédits photos : Dörken