Avec le retour des beaux jours, vous avez envie donner un coup de pinceau à votre extérieur ? Pour rafraîchir ou pour un nouveau style, Distriartisan vous donne toutes les étapes pour bien réussir sa peinture en extérieur.

Quand peindre en extérieur ?

Peinture pour l'extérieurPour peindre en extérieur, il faut respecter certaines conditions pour s’assurer que la peinture pourra être appliquée de manière durable. Il faut éviter de peindre par forte chaleur ou par temps de froid, la fourchette idéale pour peindre se situe entre 10°C et 25°C. En cas d’application par forte chaleur, la peinture risque de sécher trop vite et de se craqueler. Par temps froid, la peinture mettra longtemps à sécher, ce qui pourra favoriser l’apparition de taches et de moisissures par la suite.

De manière évidente, il faut préférer peindre par temps sec. Si vous envisagez de peindre durant le début du printemps assurez-vous qu’il n’a pas plus depuis quelques jours pour éviter qu’il y ait trop d’humidité dans l’air. L'humidité peut limiter l’adhérence de la peinture et donc nécessiter une plus grande quantité que prévu. Autre élément que l’on peut oublier, c’est le vent : il est préférable de peindre quand il n’y en a pas. En effet, même si on essaie de se protéger du vent, il finira par ramener de la poussière sur la peinture toute juste appliquée.
Avant de peindre en extérieur, il faut vérifier toutes les conditions climatiques pour s’assurer que la peinture puisse être appliquée dans les conditions optimales, pour éviter un résultat en demi-teinte.

Quelles précautions pour peindre en extérieur ?

Quelques précautions sont à prendre lorsqu’on veut peindre en extérieur, en plus de la météo. Il faut penser à préparer son support pour que la peinture soit appliquée comme il faut. De plus, si vous souhaitez peindre en  hauteur, quelques réflexes sont à adopter pour assurer votre sécurité. Il ne faut pas non plus oublier de protéger tous les éléments qui ne doivent pas être peints pour éviter tous risques de projections ou d’éclaboussures.

Préparer son support

Avant d’appliquer la peinture, il faut nettoyer le support, que ce soit un mur, un meuble de jardin ou un autre élément en extérieur. Il est important de nettoyer, dépoussiérer, décaper si besoin, le support. Une fois la surface lisse et propre, il faut la laisser sécher avant d’appliquer le peinture.

Pour le nettoyage d’un mur, vous pouvez utiliser un nettoyeur haute pression qui permettra d’enlever rapidement toute la salissure. Il faudra attendre quelques jours avec d’envisager la pose d’un primaire pour s’assurer que le mur a bien séché et n’est plus humide.

De plus il faut colmater ou réparer les possibles trous ou fissures. En fonction de la matière à réparer, vous aurez besoin de ciment ou d’enduit spécifique. Ces derniers ont généralement des propriétés hydrofuges pour éviter les infiltrations d'eau. Il faut ensuite poncer pour aplanir votre surface puis enlevez la poussière. En s’assurant que votre surface est bien lisse et sans défaut, la peinture aura une meilleure adhérence. Si vous peignez par dessus un défaut, celui-ci sera toujours visible malgré la couche de peinture, et celle-ci aura une durée de vie moindre.

Peindre en hauteur

Si vous souhaitez peindre en hauteur, comme un mur par exemple, plusieurs précautions sont à prendre pour assurer votre sécurité. Si vous utilisez une échelle ou une échafaudage, assurez vous que votre installation est stable. Il faut prendre le temps d’ajuster votre installation pour vous permettre de travailler dans les meilleures conditions et en toute sécurité. Pour un mur, on va commencer à peindre dans le coin en haut à droite, puis appliquer toute la peinture en hauteur jusqu’au coin opposé. On finit ensuite par peindre la partie basse du mur qui ne nécessite pas d’échelle.

Choisir une peinture pour l’extérieur

Peinture pour la façade

Avant d’appliquer sa peinture, il est fortement conseillé d’appliquer une
sous-couche pour assurer l’adhérence, la longévité et le résultat final de votre peinture. En effet il faudra choisir une peinture adaptée au support pour de la peinture pour façade, de la peinture pour bois extérieur, ou encore de la peinture sur métal. On distingue deux types de peinture : la peinture acrylique et la peinture glycéro

Peinture glycéro extérieur

La peinture glycéro possède elle une plus grande longévité, cependant elle est moins écologique car elle est composée de plusieurs solvants. Pour une peinture extérieure, vérifiez que la mention “extérieure” soit bien présente sur le pot de peinture. En effet les peintures glycéro extérieur sont conçues pour être résistantes aux moisissures, au soleil et aux autres intempéries.

Peinture acrylique extérieur

La peinture acrylique, aussi appelé peinture à l’eau, peut s’appliquer sur quasiment tous les supports à l’exception des métaux. Elle est facilement lessivable et résistante à la pollution. Comme elle a une faible odeur, on l’utilise généralement en intérieur. Si vous souhaitez opter pour de la peinture acrylique pour l’extérieur, il faut impérativement que la mention extérieur soit indiquée sur le pot. Sinon le résultat sera peu résistant aux différentes intempéries.

Choix de la sous-couche

La sous-couche sert à uniformiser votre support et facilite l’adhérence de votre peinture. Le choix de la sous-couche dépend de deux facteurs : le support d’application et le type de peinture. Pour une application sur un peinture sur métal ou sur du bois, le primaire devra être adapté. Ces informations se retrouvent sur le pot du primaire. La nature de la sous-couche doit donc correspondre au type de peinture appliquée. Avant de passer à la peinture de finition, il est capital de bien respecter le temps de séchage de la sous-couche. Il est aussi important de savoir qu’il existe des peintures monocouches pour  l’extérieur

Certaines primaires possèdent des propriétés enrichies pour lutter contre des cas spécifiques. Il existe des sous-couches enrichies avec un agent anti-rouille pour empêcher la remontée de la corrosion, enrichies avec une résine pour consolider les murs qui s'effritent, ou encore pour lutter contre les remontées de tanin ou de suie.

Application de la peinture

Peindre un crépiSelon votre choix de peinture, appliquez autant de couches de peinture que recommandé sur le pot. Pour un résultat réussi et homogène, il faut bien respecter le temps de séchage entre chaque couche. De plus, il est conseillé de peindre toute la surface prévu avant de s’arrêter pour un résultat plus harmonieux.

Pour l’application, vous pouvez opter pour des rouleaux à peinture, des pinceaux ou encore un pistolet à peinture. Généralement on choisit l’outil en fonction de la surface à peindre. Le pinceau est plus adapté pour les finitions ou pour des surfaces non planes. Le rouleau à peinture permet de peindre rapidement des moyennes et des grandes surfaces. Certains modèles disposent d’un manche télescopique pour éviter de recourir à une échelle.
Le pistolet à peinture est également possible, il permet de peindre rapidement des moyennes et grandes surfaces. Seul inconvénient, il consomme plus de peinture qu’un pinceau ou un rouleau. Retrouvez notre article complet pour savoir comment peindre avec un pistolet à peinture.


Vous avez envie de peindre ou de repeindre votre intérieur ? Découvrez notre article sur comment peindre en intérieur.