Comment choisir la puissance de chauffe d’un poêle à bois ? Différents critères influent directement sur la chaleur fournie par un poêle à bois. Que ce soit par rapport à votre budget ou à votre confort, il est important d’avoir un poêle qui correspond à vos critères d'utilisation. Nous vous présentons en détails tous ces éléments techniques pour vous aider à y voir plus clair.

La puissance calorifique nominale d’un poêle à bois

Poêle à bois


Le nom exact de la puissance d’un poêle est la puissance calorifique nominale, et elle est exprimée en kW/h. Cette valeur est différente de la valeur minimale ou de la valeur maximale, c’est bien la puissance nominale qui permet de savoir si le poêle est adapté à votre espace à chauffer.

La puissance nominale correspond à la puissance moyenne fournie par le poêle entre le maximum et le minimum. De manière générale, ces valeurs, parfois indiquées, compliquent inutilement la lecture de la fiche technique. Dans tous les cas, il faut éviter d’utiliser un poêle à sous-régime ou en sur-régime, car cela consomme plus de bois et encrasse plus facilement votre poêle, ce qui à termes diminuera les performances.

On considère qu’il faut 0,1 kW/H par m², donc pour chauffer 100m², il faudrait théoriquement un poêle avec une puissance de 10kW/h (avec une hauteur de 2m50). Cependant cette valeur fonctionne dans un environnement neutre, c’est-à-dire sans condition particulière de fonctionnement.

 


Isolation et conditions géographiques

Poêle à bois et son porte bûchesCalculer la puissance théorique de son poêle est essentiel pour savoir vers quel type de modèle on va s’orienter, cependant il faut prendre en compte certains critères propres à chaque maison.

Chaque poêle s’adapte à un besoin spécifique en fonction du volume à chauffer. L’isolation de votre maison va donc avoir un effet direct sur votre chauffage, si vos murs retiennent bien la chaleur générée ou non. Une maison mal ou moins bien isolée nécessitera un pôele plus puissant pour que le chauffage soit efficace.

Si votre maison a moins de quinze ans, elle peut être aux normes RT2005 ou RT2012 (ce qui correspond au label Bâtiment Basse Consommation). Ces normes assurent que votre logement répond à des critères d’isolations spécifiques, notamment avec une faible consommation d’énergie. Pour ces logements précis, vous pouvez envisager un poêle un peu moins puissant, puisque votre maison conservera très bien la chaleur.

Pour les maisons construites entre les années 90 et 2000, le calcul de la puissance correspondra à votre besoin.
En revanche, pour des maisons construites avant 1990, l’isolation étant de moindre qualité, il faudra envisager un poêle plus puissant par rapport au volume initial. On peut compter 15 à 30% pour une maison construite entre milieu des années 70 et 1990.

En plus de l’isolation de votre maison, la position géographique aura également une incidence. Evidemment dans les régions plus froides, il est conseillé de prendre un modèle de poêle à bois qui a une capacité de chauffage supérieure. L’altitude aura également un impact, en région montagneuse, il faudra une puissance supérieure à celle nécessaire en plaine.

 Rendement du poêle à bois

Tableau rendement des poêles à bois

Une autre information que vous pourrez retrouvez sur la fiche technique de votre poêle, c’est le rendement. Quand on parle de rendement, il s’agit du rapport entre l’énergie consommée et l’énergie restituée dans la pièce. Aujourd’hui les fabricants de poêles à bois ont développé des poêles possédant un bon, voire une excellent rendement. On considère qu’à partir de 80%, le rendement est très bon. Certains modèles proposent un rendement à plus de 90%. A titre de comparaison, une cheminée à foyer ouvert possède un rendement d’environ 10%.

Pour éviter d’encrasser un poêle, il faut toujours le faire tourner à régime normal. Un bon rendement vous permettra de chauffer de manière efficace et d’éviter de multiplier les flambées. Au niveau des combustibles, les pellets (ou granulés) permettent un meilleur rendement même s’ils sont plus onéreux à l’achat. Pour les matériaux, la fonte est plus lourde mais conserve mieux un peu mieux la chaleur que l’acier. 

 

Pour toutes autres informations sur le poêle, découvrez notre guide d’aide à l’achat d’un poêle à bois.