Je teste le configurateur de gouttières et matériaux de toiture

Gouttière nantaise, lyonnaise, anglaise ou havraise ?

 

 

1. La gouttière nantaise

 

La gouttière nantaise est essentiellement rampante (inverse de pendante). C'est à dire qu'elle est directement rattachée à la toiture ou aux tuiles. De ce fait, elle s'intègre parfaitement dans la toiture en particulier avec les tuiles ardoises.

 

La gouttière nantaise peut être posée de deux façons différentes :

- Au niveau des chevrons.
- Sur le doublement de la première rangée.

     

    L'avantage de la gouttière nantaise est qu'elle peut se poser en limite de parcelle étant donné qu'elle est intégrée dans votre toiture (et ne déborde pas du toit). Son inconvénient est sa forme angulaire, qui lui empêche d'avoir un débit d'évacuation important, par rapport à la gouttière havraise par exemple. Par conséquent, il est préférable de l'installer dans des zones avec une pluviométrie faible ou moyenne.

     

    la gouttière nantaise ou rampante

     

    2. La gouttière lyonnaise

     

    A l'inverse de la gouttière nantaise qui est rampante, la gouttière lyonnaise est pendante. Elle se situe en bout de toiture avec une installation le plus souvent sur planche de rive. Grâce à son installation en bout de toiture, elle dispose d'un matériau assez épais et donc solide. Ainsi, elle convient parfaitement aux régions avec une forte pluviométrie.

     

    Les modes d'installation de la gouttière lyonnaise :

    - Sur une planche de rive ou un bandeau.
    - Aux chevrons de la toiture.
    - Sur les dernières tuiles.
    - Directement dans un mur.

     

      Son avantage est sa disponibilité dans de nombreux matériaux et coloris (PVC, aluminium, zinc ou encore acier) son son inconvénient réside dans le fait qu'on ne doit pas l'installer en bordure de parcelle, car elle dépasse de la toiture, contrairement à la gouttière nantaise.

       

      la gouttière lyonnaise

       

       

      3. La gouttière anglaise

       

      Au même titre que la gouttière lyonnaise, la gouttière anglaise est de type pendant et le plus souvent de forme demi-ronde. Son développé est plus important que ceux des autres gouttières, pour une évacuation des eaux plus importante. La particularité de la gouttière anglaise est qu'elle repose sur des pieds disposés sur une corniche ou un débordement.

      Comme l'explicite très bien son nom, la gouttière anglaise convient à des régions à forte pluviométrie. Il s'agit pour la plupart du temps d'une gouttière en aluminium. En effet, son avantage premier réside dans son diamètre important (entre 0.6 mm et 0.8 mm) : elle possède un débit d'évacuation des eaux pluviales important. En revanche, avec son installation assez particulière, elle ne convient pas à toutes les habitations et bâtiments.

       

      la gouttiére anglaise

       

       

      4. La gouttière havraise (ou ardennaise)

       

      La gouttière havraise est la deuxième gouttière de type rampant. Elle dispose du même type d'installation que la gouttière nantaise à la différence qu'elle est de forme demi-ronde.

      Son avantage est justement cette forme arrondie qui lui donne un débit plus important que la gouttière nantaise. Elle peut être elle aussi installée en bord de parcelle (sans dépasser de la toiture) mais son inconvénient majeur est son coût légèrement plus élevé que les autres gouttières demi-rondes.

       

      la gouttière havraise

       

      Alors, y voyez-vous plus clair entre les gouttières nantaises, lyonnaises, anglaises et havraises ?