Chaque habitation possède un système d'évacuation des eaux. Ce système est très important pour garantir une maison saine, en effet il empêche l’apparition de moisissure, mais aussi d’une dégradation de la qualité de l’air. L'évacuation permet à la fois d’évacuer l’eau usée qui provient de la maison, mais cela comprend également l’eau de pluie, qui est évacuée par les gouttières.

Eau du robinet

Les deux types d’eau à évacuer

On distingue donc deux types d’eau à évacuer, les eaux de pluie et les eaux usées. En fonction de leur provenance, elles ne passent pas forcéments par les mêmes tuyaux, et ne se seront pas rejetées de la même manière. En fonction du lieu de votre habitation ou de la commune, l’évacuation peut se faire selon plusieurs règles.


Les eaux usées

Concernant les eaux usées, il y a également une distinction qui est faite selon leur provenance. Toutes les eaux qui proviennent de la cuisine, salle de bain, et des machines sont appelés eaux ménagères ou eaux grises. Elles sont considérées comme moins polluantes. On la distingue l’eau provenant des toilettes que l’on nomme eaux noires ou eaux vannes.

Les eaux pluviales

L’eau de pluie est quant à elle récupérée par vos gouttières. Cela évite que l’eau coule le long de la façade, qui à termes causerait des dégâts des eaux à vos murs. L’eau va ensuite passer vos descentes de gouttière, la partie verticale, pour être évacuer en passant par des regards de gouttières, qui raccordent la partie verticale de la gouttière aux systèmes d’évacuations des eaux. Bien sûr il est également possible de stocker l’eau pluie dans une cuve enterrée ou dans un récupérateur pour l’utiliser pour votre jardin.
Le raccordement de la gouttière à l’évacuation se fait par un regard de descente, Distriartisan vous détaille les informations pour savoir comment raccorder sa gouttière au regard.

Le système d’évacuation

Ce système d’évacuation des eaux est composé de plusieurs éléments. Les canalisations horizontales et verticales sont connectés sur les appareils ménagers et les sanitaires. A noter que les canalisations verticales aussi appelées descentes, celles qui sont connectées aux eaux vannes sont séparées du réseau des eaux grises. Des collecteurs principaux récupèrent ensuite les eaux, et les redistribue vers le réseau collectif correspondant. 

Pour éviter le reflux d’odeur, des systèmes de ventilations sont compris sur ces descentes. En haut de la descente, on peut retrouver un évent ou d’un aérateur à membrane. Cela permet d’éviter un effet piston sur vos canalisations, qui pourraient les endommager. Il permet d’évacuer rapidement l’eau en créant une dépression d’air en eau de la descente. A noter que pour éliminer complètement le risque de mauvaises odeurs, il est possible d’installer un clapet anti-vide en amont de l’évacuation.

Le siphon a également la même fonction : limiter le reflux des mauvaises odeurs et évacuer les eaux usées. S’il existe plusieurs modèles de siphons, celui-ci doit être facilement accessible. Si vous devez le démonter, la partie la plus fragile est le joint entre votre siphon et le tuyau, qui assure l’étanchéité.


Schéma des arrivées et sorties des eaux usées

Les différents réseaux d’évacuation

Votre réseau d’évacuation des eaux est le plus souvent connecté au collecteur d’eau de votre commune sur la voie publique. Il permet de collecter ces eaux pour des raisons sanitaires et d'hygiène public, mais aussi d'environnement. Ces eaux pourront ensuite être traitées en station d’épuration. En fonction du lieu de votre habitation, on distingue deux systèmes d’évacuation des eaux usées:

  • réseau unitaire : il n’y a qu’un seul collecteur sur la voie public, qui récupère l’eau pluviale et les eaux usées. Couramment c’est qu’on appelle le tout à l’égout.

  • réseau séparatif : il existe deux collecteur différents : un pour l’eau pluviale et l’autre pour les eaux usées.

C’est votre commune qui vous impose un mode d’évacuation, le particulier est obligé de s’y soumettre. Dans le cadre d’un réseau individuel, l’eau de pluie est soit redirigée vers un fossé communal si la réglementation l’autorise, soit vers un puisard dans votre jardin. L’eau usée va passer une fosse toutes eaux qui a pour fonction de la prétraiter avant de la rediriger vers un système d'assainissement composé de plusieurs filtres. Sur les anciennes maisons, on peut retrouver des fosses septiques qui permettent également un assainissement de l’eau, mais sur les nouvelles constructions ce système n’est plus privilégié car moins efficace.

Avant d’engager des travaux, il est important de consulter les règles d’urbanismes définies par votre commune. Il est obligatoire de suivre ses règles, l’habitant n’a pas le choix sur le mode d’évacuation des eaux usées et pluviales. Une fois que votre commune a récupéré vos eaux, usées et pluviales, une partie de l’eau sera traité en station d’épuration, mais une partie sera renvoyée vers des déversoirs d’orage. Ils ont pour fonction d’éviter la saturation du réseau en station, mais surtout d’empêcher des inondations importantes en ville. L’eau qui est dirigée vers les déversoirs peut être partiellement traitée ou non, en fonction des communes.

 

Vous savez maintenant comment fonctionne votre système d’évacuations des eaux usées et pluviales, et quelles sont les éléments qui assurent son bon fonctionnement.