De nombreux métiers utilisent des vêtements de travail, ainsi que des équipements de protection individuelle. Ces vêtements et EPI sont là pour vous permettre de travailler en toute sécurité mais aussi avec des vêtements pratiques adaptés au coeur de métier.

Qui doit entretenir les EPI et vêtements de travail ?

Nettoyer son bleu de travailJuste en préambule, les EPI étant indispensables pour assurer la sécurité, ils sont à la charge de l’employeur, qui se doit de s’assurer qu’ils sont en bon état et les renouveler quand ils sont usés ou abîmés. De plus, l’entretien des EPI sont aussi à la charge à de l’employeur.

Les vêtements de travail doivent être fournis gratuitement par les employeurs dans le cadre d’un port obligatoire selon le corps de métier. L’entretien peut aussi être assuré par les employeurs, cela dépend des situations. Par exemple, dans le cas où le nettoyage des vêtements entraîne des frais supplémentaires pour les employés, l’employeur doit assurer la prise en charge financière du lavage. Selon les conventions de travail, l’employeur peut également se charger de laver les vêtements, soit avec un service interne de nettoyage, soit en mettant en place un nettoyage avec une société externe.

Si vous êtes artisans ou le nettoyage est à votre charge, vous devrez nettoyer vos vêtements de travail par vous-mêmes. Heureusement Distriartisan vous présente nos conseils et astuces pour nettoyer facilement ses vêtements de travail.

Conseils pour nettoyer des vêtements de travail

Entretenir des vêtements de travailLes vêtements de travail finissent toujours par se salir, et parfois il n’est pas toujours évident de faire partir les taches. Heureusement, il existe plusieurs solutions pour venir à bout des différentes taches et de la salissure en générale.

De manière générale, pour des vêtements très sales, il suffit d’un prélavage avant de passer les vêtements à la machine. Il faut se munir d’une bassine, versez-y deux tiers d’eau chaude et un tiers de cristaux de soude. Mélangez le tout avant d’y laisser tremper votre linge tremper pendant une heure. Il suffit ensuite d’essorer son linge et de lancer le programme souhaité. Si le linge est très sale, vous pouvez rajouter une demi-tasse de cristaux de soude directement dans votre machine.

En cas de vêtements tachés, vous pouvez frotter la tache avec du savon de marseille, jusqu’à qu’une mince croûte se forme. Laissez le savon imprégner la tache pendant une heure avant de la frotter à nouveau, et de passer le vêtement au prélavage.
Pour les vêtements avec des taches de graisse, comme les bleus de travail des mécaniciens par exemple, vous pouvez utiliser du liquide vaisselle. En effet, avec ses propriétés dégraissantes, il est plutôt efficace. Frottez chaque tâche en appliquant du liquide vaisselle avant de mettre votre linge dans la machine.
Si vous en avez la possibilité, il est préféré de faire sa lessive, dans une machine différente la  machine familiale, pour éviter de l’endommager, notamment avec la graisse et avec les produits chimiques. Soyez également vigilant aux consignes de lavage, qui sont indiquées sur les étiquettes de vos vêtements de travail, pour éviter d’abimer vos vêtementes. De même, préférez faire sécher vos vêtements à l’air libre plutôt qu’au sèche-linge pour ne pas les faire rétrécir.

Usures des EPI

Vérifier ses EPIDes EPI usés présentent évidemment un risque important pour l’utilisateur. En effet, si l’EPI est endommagé ou abîmé, l'utilisateur se met en grand danger, car il s’expose dans une situation à risque en pensant être protégé. Les accidents avec des EPI endommagés sont souvent plus graves que les accidents où l’EPI n’était pas porté.

Il est donc vital de signaler tout équipement de protection individuelle qui peut être abimé, ou ne plus assurer sa fonction première. L’employeur doit s’assurer de la régularité du contrôle des équipements et qu’ils sont toujours conformes aux normes en vigueur. Certains équipements sont soumis à un contrôle annuel comme les masques respiratoires encore les protections antichutes.