Une installation électrique respectant les normes en vigueur est essentielle à la sécurité de chacun, que ce soit en maison individuelle ou en bâtiment collectif. L'Observatoire National de la Sécurité des installations électrique recense plus de 5 millions de logements à risque sur le territoire français, le plus souvent dù à la vétusté des installations électriques.


Soyez informés et découvrez les règles minimales de sécurité en matière d'installation électrique.



disjoncteur

 

La sécurité minimale question électricité

 

4 règles minimales d'une installation électrique

 

Les installations électriques vétustes ou défaillantes représentent un danger pour les habitants d'une maison. Pour éviter tout risque d'électrisation ou d'incendie, il existe des dispositions minimales de sécurité à respecter lorsque l'on est en maison individuelle ou appartement.

 

Commande et de protection de l'installation :

Généralement sous la forme d'un disjoncteur de branchement, un appareil général qui permet la commande et la protection de l'installation de l'habitation doit être présent et accessible. En cas d'incident, on doit pouvoir interrompre en un même endroit la totalité des installations et de l'alimentation électrique.

 

Liaison équipotentielle :

Dans chaque endroit contenant une douche ou une baignoire, il est indispensable de respecter certaines règles liées aux volumes dans ce type de local et de notamment de disposer d'une liaison équipotentielle. En garantissant l'absence de potentiel électrique, celle-ci permet de protéger les personnes des risques augmentés par la présence d'eau.

 

Tableau de répartition :

Pour éviter les échauffements anormaux des conducteurs, on regroupe les dispositifs de commande et de protection de tous les circuits de l'habitation. Il doit donc y avoir au moins un tableau de répartition comportant les dispositifs de protection des circuits contre les surintensités.

 

Prévenir tout contact direct :

Il est essentiel de prévenir tout contact direct d'une personne avec des parties de l'installation sous tension ou des masses métalliques. Pour cela, il faut identifier les équipements trop anciens devenus dangereux et toute installation doit comporter une prise et un circuit de terre associé à une protection par dispositif différentiel.

 


norme NFC 15-100

 

La norme électrique NF C 15-100

 

La norme NFC 15-100 a pour objectif d'assurer au maximum la sécurité des personnes occupant un logement. Elle définit les règles à respecter pour permettre le bon fonctionnement des installations électriques.

 

Mise en place par l'UTE (Union Technique de l'Electricité), la norme des Installations électriques à basse tension porte sur la protection de l'installation électrique dans un logement et la sécurité de ses habitants. Elle favorise le confort de gestion, d'usage et d'évolution de l'installation, mais réglemente également la conception, la réalisation et l'entretien des installations électriques.

La norme concerne les bâtiments neufs et les nouvelles installations des bâtiments existants. 

 

 

La norme NFC 15-100 en quelques points :

 

- Pour toute installation électrique, le schéma détaillé doit être fourni.

- L'installation doit comporter au moins 4 circuits indépendants ou spécialisés (comme pour l'électroménager) ainsi qu'un nombre minimum de prises électriques par pièce. Par exemple 3 pour une chambre, 6 pour une cuisine, etc.

- Les circuits de l'installation doivent être protégés par des dispositifs différentiels à courant résiduels.

- Une gaine électrique technique logement doit être mise en place pour regrouper en un seul emplacement toutes les arrivées des réseaux de courants de l'installation.

 

 

Normes de couleurs pour les fils électriques

 

Pour permettre et faciliter l'intervention des entreprises spécialisées en électricité, il existe des codes couleurs bien précis pour les fils électriques. La norme liée à ces couleurs a changé au fil du temps, pour connaître une uniformisation en 1970 et s'appliquer à toutes les nouvelles installations.

 

fil électrique bleu fil électrique rouge fil électrique jaune et vert fil électrique orange fil électrique violet
Fil bleu : le neutre Fil rouge : la phase Fil jaune et vert : la terre Fil orange : phase après récepteur Fil d'une autre couleur : navette  

 

Les couleurs depuis 1970 :

- Fil bleu : le neutre.
- Fil rouge : la phase.
- Fil jaune et vert : la terre.
- Fil orange : fil de phase après récepteur. 
- Fil de navette : fil de liaison pour un branchement en va-et-vient (toute couleur permise autre que les précédentes).

 

Pour les installations d'avant 1970 :

- Fil rouge : neutre.
- Fil gris ou blanc : terre.
- Fil vert : phase.

 

Si les couleurs sont difficilement indentifiables :

En l'absence de couleurs, ou si celles-ci sont difficiles à reconnaître, on peut tout de même reconnaître les différents fils à l'aide d'un multimètre. On peut savoir quel est le fil phase, terre ou neutre en connectant son multimètre en voltmètre alternatif 500 V et en observant les positions. Par exemple entre neutre et terre, la tension sera égale à 0 volt alors qu'entre neutre et phase elle sera égale à 220 volts.